Foto’s Defensie - Photos la Défense

Le Liban

 

En général

 

Depuis 1978, après une période de conflits, des casques bleus sont actifs en permanence à la frontière israélo-libanaise. Cette opération multinationale des Nations Unies s’appelle la FINUL (Force Intérimaires des Nations Unies au Liban – UNIFIL en anglais: United Nations Interim Force in Lebanon).

Après la crise de l’été 2006, le Conseil de sécurité a voté la résolution 1701 en complément des résolutions existantes 425 et 426. Le mandate de la force de paix est élargi par l’ONU. Le nombre des troupes présentes est également augmenté. Avant la crise de 2006, UNIFIL I comptait 1200 militaires et 1000 civils. UNIFIL II est composé d’environ 11 200 militaires originaires de 37 pays.

Vous trouverez plus d’informations au sujet de la FINUL au lien suivant: http://www.un.org/Depts/dpko/missions/unifil/

 

BELUFIL, At Tiri, Liban

 

La participation belge consiste en un détachement multifonctionnel composé d’un détachement du génie polyvalent, complété par un élément d’appui logistique et un détachement de mise en oeuvre des systèmes de communication et d’information.

 

Pendant une première période, d’octobre 2006 à la mi-2009, la mission du détachement consistait en un « Battlefield Area Clearance », surtout orienté vers la recherche de sous-munitions. Pendant cette période, 1.772.804 m² ont été traités et 13.393 sous-munitions ont été détruites.

A partir de mi-2009, il a été procédé à une mission de déminage sur la « Blue Line », la ligne de démarcation entre les deux pays, fixée internationalement par une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies. D’autres techniques de déminage sont utilisées à cet effet. La technique consiste à réaliser une ouverture dans un champ de mines vers un « Blue Point ». Les conditions atmosphériques sur place sont difficiles, les « Blue Points » situés au-delà des champs de mines sont parfois difficilement accessibles de par la composition du sous-sol, la complexité technique et le nombre de mines sur place. Ces conditions rendent difficile le travail sur la « Blue Line ». Fin juin 2013, 8.245 m² avaient été déminés, donnant lieu à la destruction de 198 mines anti-personnel et 31 mines anti-char.

Depuis 2006, 5.346 militaires belges ont participé à l’opération BELUFIL (contribution belge à la FINUL). Tant que la mission de déminage peut être rentable, la Défense est favorable à continuer la mission.

 

L’actuelle mission principale de nos Belges et donc le déminage et le marquage de la ligne bleue, la frontière internaitonalement reconnue entre le Liban et Israël.

 

Quelques militaires belges sont également déployés dans le quartier général UNIFIL à Naqourah. De cette manière, la Défense s’assure une vue globale quant aux circonstances dans lesquelles nos troupes opèrent.

 

Les militaires belges sont installés définitivement depuis novembre 2010 dans le camp UNIFIL à At Tiri. Le détachement participe à la reconstruction du pays et fournit de l’aide humanitaire en appui à l’UNIFIL ou au gouvernement libanais.