Communiqué

Communiqué du 04-06-2012

Sans carte qui bouge, le carton rouge !

Plaidoirie pour l’introduction d’une carte universelle de légitimation


Samedi dernier, le 2 juin 2012, le SPF Intérieur a lancé une campagne d’information destinée à sensibiliser la population au danger de vols commis par de faux agents de police ou d’agents de la compagnie d’électricité ou d’autres entreprises d’utilité publique.

Une initiative louable, comme les chiffres le démontrent : en 2000 et 2001, il s’agissait respectivement de 73 et 86 infractions dans ce cadre. Dans les années suivantes, cette forme de vols a connu une forte hausse et a atteint 300 incidents  annuels. En 2010, le nombre de vols commis par les faux agents a doublé par rapport à l’année précédente, passant de 287 cas en 2009 à 551 cas en 2010. En 2011, la même tendance s’est poursuivie. Les personnes âgées, étant moins alertes ou moins familiarisées, sont la cible privilégiée des faux agents des services de police ou des agents d’entreprises d’utilité publique.

Une campagne s’avère donc impérativement nécessaire. Dans un même temps des mesures supplémentaires devraient également être prises. En 1999, bien avant que le phénomène ait pris la proportion d’aujourd’hui, j’avais  introduit un projet de loi qui prévoyait l’introduction d’une carte universelle de légitimation. Une grande partie de ces faits auraient pu  être évités si toutes personnes se présentant spontanément à un concitoyen dans but quelconque soient  obligées de se légitimer. Afin de prévenir les abus ou les falsifications, une carte uniforme de légitimation devrait être utilisée. Une attention particulière devrait également être prêtée à l’inviolabilité du document dans le processus de production.

La confiance du concitoyen dans les Institutions est aujourd’hui fortement ébranlée. Les agissements de certaines personnes malhonnêtes alimentent le sentiment subjectif d’insécurité. Les chiffres démontrent que le projet de loi visant l’introduction d’une carte universelle de légitimation est aujourd’hui à nouveau d’actualité. Cette mesure serait une étape importante dans la lutte contre ce type de crime et pourrait mettre fin à la tendance haussière.

 


< Message précédent