Communiqué

Communiqué du 31-01-2012

La Défense accueille vingt avions gouvernementaux à Beauvechain. L’opération s’est déroulée sans aucun problème.

Ce lundi 30 janvier 2012, la base aérienne de Beauvechain dans le Brabant-wallon a accueilli les avions des chefs d’états européens et de gouvernements.


Photo Council © European Union

Ce qui a permis au sommet européen organisé à l’initiative du Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, de se dérouler comme prévu. Les chefs de gouvernements devaient se pencher, entre autre, sur la situation financière de l’Europe.

La semaine dernière déjà, il était évident que l’aéroport national de Zaventem ne pourrait garantir l’accueil et la prise en charge des avions gouvernementaux.  Ils devraient donc être déroutés vers un aérodrome de substitution. C’est pourquoi le Ministre de la Défense, Pieter De Crem, avait été chargé de trouver une alternative. Celle-ci a consisté à utiliser la base aérienne de Beauvechain.

Malgré le fait que cet aérodrome ne dispose que d’une seule piste pour les décollages et les atterrissages, toute l’opération s’est déroulée sans aucun problème. Ce succès est à attribuer, pour une large part, aux compétences et à la flexibilité du personnel de la Défense. Ce ne sont pas moins de 200 membres de la Défense qui ont été mis en œuvre pour assurer la sécurité, le contrôle du trafic aérien et le "handling". Ces militaires provenaient principalement des bases aériennes de Melsbroek et de Beauvechain.

Au total vingt avions ont été déroutés vers cet aérodrome militaire. Dix-sept de ces appareils ont, dès hier, quitté la base aérienne de Beauvechain et les autres la quitteront dans le courant de la journée.  Le contrôle du trafic aérien pour les arrivées et les départs a été assuré par la Défense.

Les Chefs d’Etats, comme le Président français Sarkozy, le Premier Ministre britannique Cameron et la Chancelière Merkel se sont rendus de Beauvechain vers Bruxelles par la route. Les coûts (estimés à 100.000 Euro) liés à cette mission exceptionnelle seront remboursés à la Défense.  Le total des coûts englobe, entre autres, la location de transports civils pour la mise en place du matériel, la location d’équipements supplémentaires (par exemple : les passerelles pour accéder aux avions), les prestations du personnel et l’appui médical.

 


< Message précédent